Guide des millésimes

Le Guide des Millésimes

On s’en remet fréquemment au millésime du vin lorsqu’on devient assez amateur pour se constituer une cave, lorsqu’on souhaite faire un peu de garde et que l’on se lance dans l’aventure de la dégustation œnologique.

On peut aussi plus simplement être curieux de connaître la note d’un millésime qui correspond à une année de naissance, à un anniversaire de mariage. On peut aussi hériter d’une cave et chercher à savoir si les vins qui la composent peuvent encore procurer d’intenses plaisirs ou se revendre à un prix attractif pour ceux qui décideraient de ne pas garder ce cadeau.

Mais ce millésime que signifie-t-il ?

Il correspond obligatoirement à l’année de cueillette du raisin et rien d’autre. Si un vin est vieillit dans des fûts pendant 18 mois et mis en bouteille deux ans après la récolte du raisin le millésime reste celui de la récolte du raisin et non pas celui de la mise en bouteille. Et cette mention de millésime sur une bouteille n’est pas obligatoire. Il est aussi tout à fait autorisé et largement pratiqué de faire des assemblages de vins dans lesquels deux millésimes différents et plus seraient mélangés. Mais dans la limite suivante : pour afficher un millésime 2016 par exemple, il faut qu’au moins 85% du vin soit issu de la récolte 2016. Pour les 15% restant tous les mélanges sont permis dès lors que le mélange ne contient bien qu’une seule et même appellation. Cette liberté permet entre autre, de donner au vin d’une propriété un profil plus régulier qui le rendra assez homogène d’une année sur l’autre de manière à ne pas décevoir trop lors des années difficiles.

Qu’est-ce qu’un bon millésime ?

La qualité d’un millésime varie essentiellement du fait des facteurs climatiques sur les 4 saisons d’une année viticole et de la maturation des baies qui en découle.

Les millésimes tardifs sont souvent difficiles : en effet plus la vendange est retardée plus les risques climatiques sur la fin du cycle sont élevés et de nature à pénaliser le vin. Mais les millésimes d’années caniculaires sont aussi plus compliqués : la chaleur extrême induit le blocage de la maturité, produisant des vins peu acides, chauds et lourds. Mais la qualité d’un millésime peut aussi varier d’une micro-région à une autre, d’une conduite de la vigne à une autre, d’un cépage à un autre, etc...

Hormis les situations de désastre climatique (grêle, orages violents, tempêtes....) qui peuvent décimer un vignoble en quelques minutes et sont malheureusement difficiles à prévoir et encore plus à contrer, la qualité d’un millésime dépend aussi et beaucoup du savoir-faire de chaque vigneron et de chaque conduite de la vinification. Aussi sur des années qualifiées de moyennes, il n’est pas rare de voir chez certains de très jolis vins. C’est là aussi tout l’intérêt de la méthode de sélection NICOLAS de déceler les meilleurs vins même au sein d’une année qui n’aura pas réunie tous les meilleurs facteurs.

De manière générale une « bonne année » est une année marquée par un hiver froid, un printemps doux et modérément pluvieux pour garder un bon état sanitaire, un été ensoleillé mais assez frais la nuit pour limiter le stress hydrique. Une petite journée de plus 3 à 4 semaines avant vendanges est un vrai plus apprécié ! La vigne n’aime pas manquer d’eau malgré sa rusticité ni les ambiances chaudes et humides à la fois qui favorisent la pourriture grise.

Envers les grilles de millésimes : la prudence est donc de mise !

Tout ceci une fois dit, on comprend donc que ces grilles de millésimes sont à considérer avec recul. Les petits millésimes offrent cependant des boires très agréables dans leur jeunesse, plus faciles d’accès. S’ils perdent leur capacités de garde on les apprécie pour d’autres qualité et notamment souvent le prix qui est aussi plus tempéré !

Et quid de la dégustation des primeurs qui est le mètre étalon de la note d’un millésime ? En effet, cette dégustation est faite sur des vins prélevés sur fûts ou sur cuve qui peuvent encore évoluer lors de leur élevage. Chez NICOLAS nous gardons ces vins après tirage en échantillothèque pour les revoir tout au long de leur évolution sur 5 ans mais au demeurant notre dégustation initiale aura été faite sur un « bébé » vin qui peut encore promettre bien des choses.
 

 

10=exceptionnel / 8-9=Excellent / 6-7=très bon / 5=bon / 4=moyen

guide des millesimes
Téléchargez le pdf